Le programme

Construire un véritable avenir pour la jeunesse

Michel Lesage

« La jeunesse est notre avenir, elle est notre chance et notre vitalité. Nous devons lui faire confiance. C’est une préoccupation ancienne et qui me suit, ce qui explique que j’ai demandé à Charlène Minon d’être ma suppléante. Pour moi, donner la priorité à la jeunesse, c’est d’abord agir pour l’école, l’éducation, la culture, c’est combattre le chômage des jeunes… un véritable fléau. C’est aussi agir pour leur autonomie.
Je suis fier d’avoir voté à l’Assemblée nationale en 2013 la loi de Refondation de l’Ecole qui doit permettre à chaque élève de trouver et de prendre le chemin de la réussite.

60 000 postes ont été créés (80 000 avaient été supprimés avant 2012). Nous avons fait du budget de l’Education le premier budget de la Nation ; la garantie Jeune donne une seconde chance de formation aux 16-25 ans sans diplôme, et la Formation Tout au Long de la Vie devient une réalité avec le Compte Personnel de Formation.

Comme nous nous y étions engagés en 2012, le service civique, les contrats de génération, les contrats d’avenir ont été mis en place- 500 000 emplois aidés à ce jour pour mettre aux jeunes le pied à l’étrier.
Mais cela ne suffit pas, nous devons aller plus loin et permettre à tous les jeunes de se former, de travailler, de se déplacer, de faire du sport et de se cultiver, d’avoir un logement, d’être autonome. Bref, tout simplement de vivre décemment. »

Thérèse Jousseaume, maire de Langueux

« Élue aux côtés de Michel Lesage depuis 1998, je sais que, pour lui, assurer l’égalité des chances et la réussite de tous par l’éducation a toujours été sa priorité, que ce soit en tant que Maire de Langueux, ou encore au Conseil Général des Côtes d’Armor, où il était Président de la commission Éducation, Culture, Jeunesse et Sports. Ses réalisations sont nombreuses et sont de véritables leviers pour permettre l’épanouissement de tous. »

Charlène Minon, suppléante

Âgée de 24 ans, je suis issue d’une génération qui ne peut avoir le même rapport au travail que ses aînés. Le premier emploi se fait désormais rarement en CDI. L’alternance entre chômage et contrats à durée déterminée, je l’ai connue, et la connais encore malheureusement, comme beaucoup d’autres jeunes. Notre génération est celle qui est prête à repenser la société. Je fais partie de ceux qui sont confrontés à la fois aux effets négatifs que peuvent avoir les mutations de nos modes de vie de de production, mais aussi aux perspectives qu’elles offrent.
Je m’engage aux côtés de Michel Lesage pour porter ces convictions et agir avec lui.

Quelques chiffres:

En France, 60 000 postes de professeurs créés en 5 ans.
Le nombre de Jeunes quittant chaque année le système scolaire sans diplôme est passé de 140 000 en 2012 à 70 000 aujourd’hui.

Dans l’Académie de Rennes, alors que 475 postes d’enseignants avaient été supprimés entre 2008 et 2012, 1044 ont été créés entre 2013 et 2017.

En Côtes d’Armor, le savez-vous ?
Depuis 2013, malgré la forte baisse du nombre d’élèves, 3 postes ont été créés dans le primaire, 5 au titre du dispositif « plus de maîtres que de classes » et 10 pour l’accueil et la scolarisation des moins de 3 ans.

Pour notre Jeunesse

  • Soutenir l’autonomie des jeunes : revalorisation des bourses. Dotation en capital de départ de 10 000 euros pour chaque jeune adulte.
  • Maintenir l’éducation premier budget de la France.
  • Priorité au primaire afin de prendre l’échec scolaire à sa racine.
  • Redonner à l’école son rôle civique.
  • Mieux reconnaître l’engagement et le travail des enseignants
  • Valoriser l’apprentissage et l’enseignement professionnel.
  • Mener une politique de soutien à la décentralisation universitaire et développer le pôle universitaire de Saint-Brieuc.
  • Lutter contre le chômage et la précarité de l’emploi, faciliter les premières expériences
  • Lancer un plan logement pour les jeunes.
  • Permettre à tous de se soigner sans que l’argent soit un frein.
  • Soutenir davantage les associations culturelles et sportives

 

Soutenir l’économie et relancer l’emploi

Michel Lesage

« Je sais que notre circonscription de Saint-Brieuc possède de nombreux atouts pour favoriser son développement économique et la création d’emploi. Un tissu de PME dense, diversifié, une industrie agroalimentaire de qualité, une agriculture dynamique, un artisanat riche dans sa diversité, un commerce vivant, une économie maritime et touristique, des savoir-faire, une main d’œuvre qualifiée, sérieuse, des entreprises innovantes…

Notre territoire est particulièrement attractif. Avec tous les acteurs économiques et sociaux, nous avons aussi une habitude de dialogue et de concertation. C’est également notre richesse.
Ces atouts doivent être valorisés et renforcés, et je continuerai d’y contribuer ».

Ronan Kerdraon, maire de Plérin

La lutte contre le chômage, est une priorité.
Il faut soutenir les TPE et PME qui constituent notre richesse. Je sais que Michel LESAGE en a fait une de ses priorités lors de son mandat.
Aujourd’hui, il faut aller plus loin par une législation qui permette de conjuguer développement économique et création d’emplois.

Témoignage : Denis L., commerçant

« J’ai rencontré pour la première fois Michel Lesage au moment où je cherchais à créer mon commerce. Il a été très à l’écoute et bienveillant. Durant tout son mandat de député, je n’ai pas changé de point de vue. Il a été présent sur le terrain, proche des gens et c’est un élu facile d’accès que nous voyons régulièrement. »

En Côtes d’Armor, le savez-vous ?

– 475 emplois salariés ont été créés en 1 an (fin 2015-fin 2016), dans le secteur marchand
– 13 739 entreprises bénéficient du CICE à hauteur de 95, 3 M€ par an (chiffres 2015).
– 14 357 actifs ont été embauchés en 2016 grâce au dispositif embauche PME
– 2 393 emplois d’avenir ont permis à de jeunes actifs de s’insérer dans la vie active, de 2012 à 2017, ainsi que 933 garanties jeunes (à fin 2016).

Pour l’économie et l’emploi

  • Favoriser l’accueil et les créations d’entreprises (en favorisant leur accès aux financements et aux marchés publics notamment).
  • Soutenir les PME, l’artisanat, le petit commerce, l’agriculture, l’économie maritime.
  • Développer le « Fabriqué en France » par une loi qui réserve 50% des marchés publics aux PME et TPE.
  • Financement intégral par la BPI des projets innovants des TPE et PME.
  • Soutenir l’innovation, la recherche, le développement pour les industries du futur, l’agroécologie, l’économie de la mer.
  • Favoriser l’Economie Sociale et Solidaire, l’Economie circulaire et les circuits courts
  • Soutenir les Missions locales pour l’emploi des jeunes.
  • Protéger nos entreprises et nos emplois et combattre la finance spéculative.
  • Etablir des contreparties réelles et négociées au CICE en termes d’emploi.
  • Soutenir l’investissement privé et public (en particulier dans la rénovation des logements mal isolés et dans les transports durables).
  • Mener une politique volontariste pour les centres villes et les centres bourgs.

 

Renforcer la justice sociale

Michel Lesage

« Les grandes mutations auxquelles notre monde est confronté suscitent des inquiétudes, des tensions, des désespérances. Elles bouleversent les repères, perturbent les équilibres qui semblaient acquis.

Les inégalités s’accroissent et la précarité augmente.
Face à ces défis, notre responsabilité est celle des réponses collectives. Toutes les grandes conquêtes sociales sont nées ainsi. La justice sociale, la protection de tous s’imposent plus que jamais. La justice sociale c’est l’accès à l’éducation et à la formation, à la culture, au logement, à l’emploi, à la santé…
L’action publique en est le cœur. Les Services Publics, patrimoine de ceux qui n’ont rien, doivent garantir à chacune et à chacun, et dans tous les territoires, la liberté et l’égalité réelle, la redistribution des richesses, la protection sociale, la sécurité, la justice.
Les associations jouent aussi un rôle majeur. Elles doivent être soutenues. Je m’y engage. »

Témoignage: Emmanuelle S., formatrice

« En matière de santé, il n’est pas normal que des familles, des jeunes, des personnes âgées ne puissent accéder aux soins parce que c’est trop loin, trop cher… ou parce qu’il n’y a plus de médecin ! Il faut développer les Maisons de Santé et favoriser l’installation des médecins, en supprimant le numerus clausus pour la formation. »

Témoignage: Mohamed, président d’association

« Un grand et sincère merci à Michel Lesage qui n’a pas hésité à nous soutenir et à nous apporter des financements pour nos activités associatives en faveur de la jeunesse et de la vie de nos quartiers. Ceci, bien sûr, au-delà de toute considération politique. Nous lui en sommes très reconnaissants. »

En Côtes d’Armor, le savez-vous ?

  • Depuis 2014, 136 025 foyers ont été bénéficiaires d’une baisse d’impôt sur le revenu, pour un gain moyen de 393 € par foyer.
  • 35 387 foyers ont bénéficié de la nouvelle prime d’activité en 2016, soit 45 584 personnes. Le montant moyen a été de 153 € par mois, et a représenté l’équivalent d’un 13ème mois au niveau du SMIC.
  • 7 662 retraités ayant commencé à travailler tôt ont pu bénéficier d’un départ anticipé, dès 60 ans.
  • 9 778 foyers ont bénéficié de la revalorisation de 10% du RSA socle ( +70 € par mois pour une personne seule, de 2013 à 2017).
  • 3 125 foyers ont bénéficié d’une augmentation du complément familial, et 4 748 d’une revalorisation d’allocation de soutien familial.
  • 17 maisons de santé sont ouvertes, et 2 sont en projet.
  • 5 maisons de services publics sont également ouvertes (au 04/11/2016).
  • 1535 ménages ont bénéficié de prêts à taux zéro en 2016 pour accéder à la propriété.

Pour renforcer la justice sociale

  • Améliorer le pouvoir d’achat de tous les salariés les moins payés.
  • Défendre la justice fiscale (poursuite de la baisse de l’impôt sur le revenu pour les ménages modestes et les classes moyennes).
  • Défendre le dialogue social et les droits des salariés.
  • Etendre la Sécurité Sociale Professionnelle (Compte Personnel d’Activité étendu).
  • Déclarer la souffrance au travail grande cause nationale.
  • Instaurer plus de justice sociale dans les impôts locaux et maintenir les dotations des collectivités locales.
  • Se battre pour le droit des femmes (lutte contre les violences, le sexisme, réduction des inégalités salariales).
  • Agir pour nos aînés, garantir durablement leurs retraites, améliorer leur pouvoir d’achat, mieux accompagner la perte d’autonomie (et diminuer la facture des familles).
  • Favoriser le développement du sport, l’accès à la culture et renforcer le soutien aux bénévoles d’associations en n’oubliant pas les cultures de Bretagne.
  • Permettre l’égalité dans l’accès à la santé partout et pour tous (avec des pôles de santé de proximité).
  • Faciliter les mobilités et l’usage des transports en commun.
  • Inclure les personnes en situation de handicap.

 

Réussir la transition écologique

Michel Lesage

« Le défi écologique doit être au premier rang de nos préoccupations. Climat, biodiversité, ressources naturelles, l’eau, l’air, …. Des pollutions et leurs corollaires : santé, qualité de vie, solidarité mais aussi développement économique et emploi sont des sujets majeurs. Ils concernent tous les aspects de la vie de chacun, et conditionnent notre avenir.
La transition écologique est aussi énergétique et économique. Et il y a de nombreux emplois à la clé.
La France a déjà montré la voie avec la loi de la reconquête de la Biodiversité, la loi de transition Energétique, la loi sur l’agroécologie et la COP21. A l’Assemblée nationale, je me suis mobilisé pleinement sur ces dossiers. Sur la loi de Transition Energétique, j’ai porté ou cosigné 38 amendements qui ont été adoptés ; 83 pour la Loi Biodiversité.
Président du groupe parlementaire sur la politique de l’eau, j’ai fait avancer beaucoup de choses dans la gouvernance de l’eau et la lutte contre les pollutions.
Je tiens à poursuivre ce combat au plus près de notre territoire et avec vous tous ».

Christine Métois, maire de Trégueux

« Michel Lesage n’a eu de cesse de s’impliquer pour la qualité de notre environnement et c’est une préoccupation que je partage totalement, c’est vrai au plan local comme au niveau global avec le réchauffement climatique.
L’agglomération de Saint-Brieuc lui doit beaucoup : Maison de la Baie, Parc de Boutdeville, prise de compétence Eau et Assainissement par la Communauté d’Agglomération, création de l’Agence Locale de l’Energie, Agenda 21, développement des énergies renouvelables : Piscine Aquaval chauffée au biogaz, panneaux photovoltaïques à la Maison de la Baie et à l’hippodrome, tri sélectif des déchets en porte à porte. »

Le combat pour l’eau de Michel Lesage

L’eau est un sujet majeur. L’eau c’est la vie. Or elle est confrontée à de multiples enjeux sociaux et environnementaux, économiques et en termes de pollution. Michel Lesage préside depuis 5 ans le groupe parlementaire sur les politiques de l’eau. Le premier Ministre lui a d’ailleurs confié en février 2014 la responsabilité d’un rapport sur les enjeux qualitatifs de l’eau.
Il a été rapporteur des programmes Eau, Paysage, Biodiversité des 3 dernières lois de Finances de la Nation en 2015, 2016 et 2017 ;

Il a participé au forum mondial de l’eau, à la COP21 de Paris et à la COP22 de Marrakech car l’eau est fortement impactée par le réchauffement climatique.
Il a aussi, après trois ans de travail avec plus de 30 associations et ONG, présenté une proposition de loi pour permettre à tous l’accès à l’eau et à l’assainissement. Elle a été adoptée le 14 juin 2016 par l’Assemblée Nationale, mais refusée par la droite au Sénat en mars dernier.

Pour réussir la transition écologique

  • Favoriser les économies d’énergie, ce qui permet d’améliorer le pouvoir d’achat.
  • Se tourner résolument vers les Énergies Renouvelables.
  • Lutter contre la précarité économique qui touche 8 millions de ménages.
  • Engager un vaste programme de rénovation des bâtiments mal isolés.
  • Interdire les pesticides dangereux et les perturbateurs endocriniens.
  • Lutter contre toutes les pollutions et poursuivre la reconquête de la qualité des eaux en baie de Saint-Brieuc.
  • Sensibiliser à l’environnement, protéger la biodiversité.
  • Élaborer sur les territoires des contrats régionaux et locaux pour une croissance verte.
  • Soutenir l’économie sociale et solidaire et les circuits courts.
  • Défendre les engagements de la COP21 ainsi que les lois de la Transition Energétique et sur la Biodiversité.

Témoignage: Léna G., 21 ans et Simon P., 24 ans

« Après la loi sur la transition énergétique interdisant les coupures d’eau, le vote de la loi sur la biodiversité par Michel Lesage, même si elle est insuffisante sur certains aspects, avec l’interdiction des néonicotinoïdes , montre que notre député fait preuve de courage malgré la force des lobbies et le désaccord du ministère du l’Agriculture.
Il porte aussi une réelle vision de l’avenir car l’interdiction de ces produits est devenue absolument indispensable pour la santé humaine, pour la biodiversité (et plus spécifiquement les pollinisateurs dont les abeilles). Ils polluent aussi les sols en y étant présents plus de 3 ans alors qu’ils sont appliqués chaque année ! Michel Lesage est véritablement engagé concrètement pour la transition écologique. C’est un député responsable sur qui on peut compter ! ».

En Côtes d’Armor, le savez-vous ?

    • 4 territoires à énergie positive dont celui de Saint-Brieuc Agglomération représentant 153 435 habitants se mobilisent autour de projets concrets pour l’environnement.
    • La production d’énergie solaire a progressé de 44% et celle d’énergie éolienne de 24%.
    • L’agriculture biologique a progressé de 151% de 2012 à 2015 en ha, 14 méthaniseurs à la ferme produisent aujourd’hui l’électricité nécessaire à 6 139 foyers et 147 agriculteurs travaillant ensemble au sein du Groupement d’Intérêt Économique et Environnement.

Cliquez sur l’image pour lire la proposition de Loi.

Agir pour une démocratie rénovée

« Abstentions, votes protestataires, faiblesse de l’engagement citoyen, défiance à l’égard des élus…. de nombreux signes qui nécessitent une rénovation de notre démocratie.
Il faut remettre les citoyens au cœur de la décision publique.
Les dévouements exemplaires, cette somme d’énergie que sont les représentations électives, citoyennes, économiques, syndicales, sociales, associatives sont des atouts extraordinaires pour notre pays et le Bien Vivre Ensemble dans nos communes ».

Pour une démocratie rénovée

  • Poursuivre la moralisation de la vie politique mise en œuvre dès 2012 avec la limitation du nombre de mandats dans le temps.
  • Diversifier les formes de consultation des citoyens.
  • Introduire une part de proportionnelle dans le mode de scrutin.
  • Reconnaitre le vote blanc.
  • Favoriser le dialogue social, l’engagement citoyen
  • Soutenir les élus locaux, faire réussir nos territoires et t consolider nos services publics.

 

Nos engagements

Vous le recevez dans vos boites aux lettres: ce document présente les grandes priorités de mon programme pour les législatives, nos engagements pour renforcer la justice sociale, construire un véritable avenir pour la jeunesse, soutenir l’économie et relancer l’emploi, réussir la transition écologique.
(Cliquez sur l’image pour accéder au document)